Passer un entretien

Que ce soit votre première recherche professionnelle ou que vous ayez déjà quelques années d’expérience, la perspective d’un entretien peut être stressante.
Pas de panique. Être convié à une interview signifie que votre dossier a retenu l’attention du recruteur et qu’il souhaite en apprendre d’avantage sur vous : c’est bon signe !
Ce n’est en aucun cas un interrogatoire mais une discussion pour apprendre à se connaître et s'évaluer réciproquement.

Préparez-vous !

Informez-vous sur l’entreprise : quelle est son actualité ? Comment est structurée son activité ? Quelles valeurs met-elle en avant ? Vous trouverez la majorité de ces informations sur son site internet.
Relisez et analysez la description du poste : quel est le cahier des charges ? Quelles compétences sont requises ? Si vous avez dans votre entourage des personnes travaillant déjà dans cette entreprise, dans le même secteur ou sur des fonctions similaires c’est l’occasion de les interroger pour en savoir plus.
Enfin, faites le point sur votre parcours et vos objectifs, soyez capable de les exposer clairement.

Voici une sélection de questions pour vous entraîner :

  • Parlez-nous de vous.
  • Pourquoi êtes-vous intéressé par ce poste?
  • Quelles sont vos attentes vis-à-vis de ce poste?
  • Pourquoi devrions-nous vous engager?
  • Pourquoi avez-vous choisi ce programme d'étude?

 

Une première bonne impression

Comme le dit l’adage on n’a qu’une seule occasion de faire une bonne première impression... et mieux vaut ne pas la rater ! Voici quelques conseils concrets:

  • Soyez courtois et poli.
  • Soyez à l'heure. Si vous êtes en retard appelez pour prévenir et vous excuser.
  • Adaptez votre tenue à l’entreprise, dans le doute mieux vaut être « trop bien » habillé que pas assez, cela montre que vous prenez l’entretien au sérieux. Dans tous les cas le plus important est de se sentir à l’aise.
  • Gardez un contact visuel avec votre interlocuteur.

 

Réfléchissez à vos forces et vos faiblesses

Présentez vos qualités en essayant d’illustrer chacune d’elle par un exemple précis. Soyez honnête concernant vos faiblesses, et évitez celles trop clichées du type « trop perfectionniste » ou « trop curieux ». Tout le monde a des faiblesses, être conscient des siennes est un signe de maturité. Expliquez plutôt comment vous essayez de travailler dessus.

Soyez concret

Le recruteur voudra certainement connaître vos expériences passées pour appréhender votre comportement. Mieux vaut un exemple concret à propos d’une initiative de taille modeste que rien du tout. Voici quelques exemples de questions « mise en situation »:

  • Donnez-nous un exemple de mésentente avec un ancien collaborateur et la manière dont vous avez géré conflit.
  • Racontez une situation où vous avez rencontré une difficulté et comment vous l’avez dépassée.
  • Racontez une situation dans laquelle vous avez commis une erreur et ce que vous en avez appris.

 

Relax !

Il est normal d'être stressé avant un entretien ! La personne en face de vous est un professionnel et comprend votre nervosité. Un léger stress montre que vous prenez cet entretien au sérieux et peut même être bénéfique.

Après l’entretien

Vous pouvez envoyer un mail de remerciement dans les quelques jours qui suivent l'entretien. C’est une manière polie de remercier votre interlocuteur pour le temps qu’il a pris pour vous recevoir. C’est aussi l’occasion de confirmer au recruteur votre intérêt et vos motivations pour le poste. Restez simple et concis en essayant de faire référence à l’entretien effectué. Et on n’oublie pas une relecture pour l’orthographe !

Partager