Faire le pari des Digital Natives

janv. 2018 Recruter

Evolusys conseille ses clients pour leurs projets innovants et à technologies avancées. Aujourd'hui avec Etienne on parle de motivation, de coaching et de rencontre avec la génération des digital natives

Bild

Pourriez-vous nous présenter l'activité de votre équipe?

Evolusys est une société suisse de conseil en technologies de l'information. Notre mission est de comprendre, d'analyser et de résoudre les défis de nos clients, en utilisant des technologies avancées et innovantes dans les domaines de la business intelligence et du cloud computing.

Nos consultants (IT & Business) sont des passionnés de nouvelles technologies qui permettent à nos clients de garder une longueur d'avance!

Pour ma part, en tant que directeur de la business unit Advanced Cloud Solution, j’ai la responsabilité de plus de 10 consultants.

Quel Young Professional étiez-vous ?

Depuis tout jeune, je suis attiré par l'informatique et les technologies.

J'ai commencé à travailler à 20 ans en tant que responsable informatique d'une PME dans le marketing, puis j'ai accumulé différentes expériences à l'international en Amérique du nord et Europe. J'ai notamment passé un moment au centre de support Microsoft à Dublin. Ce poste a été très formateur pour moi mais je souhaitais aller  d'avantage au contact direct des clients.

J'ai eu l’opportunité de rejoindre la Suisse et le monde du consulting depuis 2009, aujourd’hui j’ai une assez bonne connaissance du marché, un bon réseau et déjà plusieurs années d’expérience de management.

Cela fait maintenant plus d’un an que j'ai intégré Evolusys pour prendre la responsabilité de l'équipe Advanced Cloud Solution et développer notre croissance.

Finalement c'est un parcours assez cohérent dans l’informatique !

Qu'est-ce qui vous fait vous lever le matin pour aller travailler ?

Sans faire de clichés, ce que j'aime avant tout c'est mettre l'informatique au service de l'humain.

Alors quand je rencontre nos clients ou prospects pour échanger, je me demande comment je vais pouvoir les aider, pas forcément dans l’idée de vendre nos solutions, mais pour avoir un vrai impact et une valeur ajoutée sur leur manière de travailler.

En tant que manager j'ai également beaucoup de plaisir à coacher mon équipe de consultant et aussi récemment de faciliter l’intégration des juniors. Nous faisons le pari d'embaucher des profils jeunes, et chacun d'entre eux se voit attribuer un mentor parmi nos consultants seniors.

Pourquoi recruter des profils jeunes plutôt que des consultants potentiellement opérationnels immédiatement ?

Dans notre domaine il y a relativement peu de compétences sur le marché, les technologies sont assez nouvelles, le développement et intégration des applications métier est en plein renouveau avec les perspectives du Cloud, de l’intelligence artificielle, etc.. Domaines dans lesquels nous sommes très actifs.

Alors je trouve plus intéressant de faire grandir professionnellement des jeunes motivés et curieux, avec la tête bien faite, qui sont nés avec un smartphone dans la main. Bien sûr, ils sont toujours accompagnés dans leur progression par un de nos collaborateurs expérimenté dans le consulting.

Vous êtes en pleine croissance, quels challenges rencontrez-vous en termes de management?

Il y a un an tout juste nous avons mis en place notre structure de mid-management.

Cette année encore, notre plus grand challenge est de trouver les bons profils… et également d'être attrayant pour les candidats en leur offrant un environnement de travail dynamique.

Le recrutement c'est une rencontre, on doit se plaire dans les deux sens!

Comment s'est passée la rencontre avec Nelson, (le consultant Academic Work recruté par Etienne ndlr) ?

Nous cherchions quelqu'un à temps partiel très rapidement pour nous aider dans la préparation de prototypes et demos pour l'un de nos événements phare de fin d’année autour de l’intelligence artificielle. C'était en même temps l'occasion de tester la collaboration avec lui pour un potentiel recrutement en interne.

Academic Work nous a envoyé plusieurs CVs. Celui de Nelson était plutôt léger, il n'avait pas beaucoup d'expérience sur le papier.

Lorsque je l'ai rencontré en entretien, il m'a très rapidement parlé du projet qu'il venait de terminer, et m'a directement montré l'application en question sur son téléphone. J'ai tout de suite vu ce qu'il savait faire et ce côté très « hands-on » m'a plu.

Et pour la suite ?

Nelson a répondu à toutes nos attentes et s'est très bien intégré. Nous souhaitons d'ailleurs le recruter à plein temps à la fin de ses études.

Son état d'esprit a très bien fonctionné avec le nôtre :  ouvert, bon communiquant, curieux, et avec un certain recul sur lui-même.

Pourquoi mettre l'accent sur ces soft skills ?

Nos interlocuteurs ont changé, je discute maintenant régulièrement avec des CxO, des responsables de l'innovation, bref des personnes qui ne sont pas (que) dans la technique. Leur sponsoring est très important pour les projets sur lesquels nous accompagnons nos clients. Nos équipes ont besoin de pouvoir communiquer avec différentes audiences au sein des organisations, et de se rapprocher du business pour les accompagner dans les changements apportés par les nouvelles solutions IT.

LE bon conseil professionnel qu'on vous a donné ?

Ecouter. Vraiment. Et laisser les gens s'exprimer, même si on a l'impression de déjà savoir où ils veulent en venir ! J'avais tendance à prendre cela pour une perte de temps, mais c'est clairement l'inverse.

Cela permet aussi de créer un vrai lien avec son interlocuteur, d'être dans une relation authentique.

Vos influenceurs ?

Satya Nadella, le CEO de Microsoft que je suis sur LinkedIn, Jefff Barr le Chief Evangelist de Amazon Web Services (@jeffbarr) et Scott Guthrie, le VP de Microsoft Cloud Executive (@scottqu)

Merci à l'équipe d'Evolusys (evolusys.ch) pour leur confiance

Tip a friend