Embaucher des jeunes professionnels: connaissez-vous vraiment les Millennials? [Test]

oct. 2018 Recruter

Bild

Jeunes professionnels, génération Y, digital natives, Millennials... il existe aujourd’hui énormément de termes pour définir les nouveaux arrivants sur le marché du travail.

L’expression très à la mode, c’est « génération Millennials ». De nombreux journalistes se sont emparés de ce terme pour décrire avec précision (et parfois beaucoup de clichés) cette nouvelle vague d'actifs, qui aiment travailler depuis un Starbucks et changent de carrière comme de chemise (à carreaux de préférence).

Chez Academic Work, les jeunes professionnels représentent le groupe cible dont nous avons fait notre expertise mais surtout dans lequel nous croyons. Au sein même de l'équipe, nous vivons ce modèle puisque la moyenne d'âge est de 27 ans!

Cette année, nous avons décidé de leur demander en direct comment ils percevaient leur place dans le monde du travail. Nous avons mené une étude auprès des étudiants et jeunes professionnels de Suisse romande et analysé les résultats en partenariat avec le cabinet d'études M.I.S Trend.

Le 4 octobre sortira le rapport complet (que nous avons appelé YPAI, pour Young Professional Attraction Index), mais en attendant de le parcourir, nous vous proposons en avant-première de tester vos connaissances sur cette fameuse génération Millennials.

Attention, vous risquez d’être surpris.

Ready?

Temps de lecture : 5 min.

Par Marine

Un Millennial a entre 20 et 25 ans... vous êtes sûr?

Lorsque l'on vous dit "Millennial", nous sommes prêts à parier que vous imaginez une personne plutôt jeune, voire très jeune, et vous avez raison. En effet, l'ensemble des articles et travaux trouvés au sujet de ce groupe s'accordent à penser que les représentants les plus jeunes de cette génération sont nés au début des années 2000.

Quid des doyens de cet ensemble? Ils sont nés entre le début des années 80 et le milieu des années 90.

Wait. What??

Vous l'avez sans doute remarqué, le spectre temporel s'étendant du début des années 80 au début des années 2000 représente des personnes qui aujourd'hui ont entre 18 et... 38 ans.

Le concept de génération étant lui-même assez flou, un Millennial peut donc avoir 20 ans, ou 35 ans, selon les personnes étudiées. Ce premier postulat nous invite dors et déjà à prendre de la hauteur sur le terme "Millennial" et constater qu'il est difficile de rassembler des individus avec cette amplitude d'âge sous le même qualificatif.

Chez Academic Work, nous appelons un jeune professionnel une personne en cours d'apprentissage ou possédant moins de 5 ans d'expérience dans le secteur étudié. Le mot "jeune" n'est de fait pas nécessairement lié à l'âge. Nous interragissons beaucoup avec les jeunes professionnels suisses ayant entre 20 et 30 ans, soit la "première tranche" de la génération des Millennials.

Les Millennials: difficiles à comprendre, uniques, décalés...

En Suisse, les personnes ayant entre 20 et 39 ans ne sont pas moins de 2 261 100, représentant ainsi 26.7% de notre population, pour la grande majorité active sur le marché du travail.

Il parait de fait plus que nécessaire pour les entreprises de connaitre cette tranche d'âge afin de pouvoir collaborer au mieux avec elle.

Nous avons remarqué que les Millennials sont facilement catégorisés comme étant complexes à comprendre, difficiles à saisir. Cette génération serait inédite et chamboulerait les codes du monde du travail, et la cohabitation avec les générations plus âgées serait difficile.

Afin de bousculer ces idées reçues, une entreprise hollandaise spécialisée dans les études de populations a montré après avoir étudié 15.000 Millennials provenant de 20 pays différents que ces derniers étaient composés des mêmes "profils" que leurs ainés issus de la génération X ou de la génération des baby boomers.

En ce qui nous concerne, même constat lors de notre démarche encadrant le YPAI: à travers nos rencontres, l'analyse des données reccueillies et leur croisement, nous avons remarqué que les jeunes professionnels suisses romands présentaient des profils divers, notamment en fonction de leur secteur d'études, et qu'en aucun cas ils ne rentraient dans une seule case.

Les millenials sont-ils des digital natives?

La génération Millennial peut en effet être considérée comme "digital native" dans le sens où une personne ayant entre 20 et 40 ans a de fait grandi avec les nouvelles technologies, voire est née en même temps que certaines nouvelles plateformes, comme Facebook par exemple.

En conséquence, la plupart des Millennials sont très à l'aise avec un téléphone et un laptop, qu'ils utilisent pour consommer, s'instruire, travailler ou communiquer avec les autres, grâce à de nombreuses applications notamment, qui leur simplifient la vie.

Ceci étant dit, il est aussi intéressant d'observer que cette génération est très sensible à la place que prennent ces plateformes digitales dans leur quotidien. Notons par exemple que 44% des utilisateurs de Facebook entre 18 et 29 ans (contre 12 % seulement des plus de 65 ans) aux États-Unis ont supprimé l'application de leur téléphone pour ne plus interagir ou recevoir des notifications.

De même, les ad blockers sont très populaires auprès de cette cible et les notifications sont souvent désinstallées de leurs téléphones pour favoriser la concentration ou tout simplement, la paix.

Être hyper connecté est donc un trait commun aux Millennials, mais cela ne veut pas dire que ces mêmes personnes délaissent les interactions en personne avec leurs amis, collègues et supérieurs.

Comme vous pourrez le découvrir en parcourant notre étude YPAI, la principale caractéristique que les jeunes professionnels recherchent chez un employeur est à l'unanimité l'environnement de travail et des collègues sympathiques.

Comme nous pouvons le constater, ce critère montre que si les Millennials sont hyper connectés, ils n'en restent pas moins hyper humains.

Les Millennials souhaitent travailler différemment de leurs aînés

Avec les nouvelles technologies arrivent de nouvelles manières de travailler. En effet, les espaces de travail évoluent déjà pour laisser la place à plus de flexibilité (temporelle et spatiale) grâce notamment aux connexions de plus en plus puissantes, aux outils pour travailler à distance et aux plateformes collaboratives.

Ces changements sont d'autant plus encouragés que les jeunes professionnels aujourd'hui travaillent en parallèle de leurs études, ou d'un autre poste. Certains portent plusieurs casquettes (l'une au bureau, l'autre à leur compte) car ils souhaitent développer leurs compétences en entreprise tout en montant leur propre activité (la fameuse génération des slasheurs!).

Le contexte économique ayant changé depuis 60 ans, il ne vient pas nécessairement à l'esprit d'un jeune professionnel de rester toute sa carrière au même poste ou dans le même département d'une entreprise pérenne.

Au contraire, la mobilité interne est privilégiée par cette tranche d'âge comme une façon de se développer professionnellement, sans pour autant sauter de poste en poste, et d'entreprise en entreprise.

Nous pouvons dans la lancée fermer la porte au nez du cliché voulant que les jeunes professionnels aujourd'hui sont instables et indécis: lors de notre enquête YPAI, la plupart d'entre eux nous ont confirmé leur attachement pour leur entreprise lorsque l'environnement de travail et les opportunités de développement étaient présents.

Les Millennials ont-ils la bougeotte?

À cette question, nous serions tenté de répondre oui ... et non! D'après l'étude que nous avons menée auprès des jeunes professionnels suisses romands, il est certain que les jeunes professionnels aujourd'hui valorisent un environnement agréable et des possibilités de développement attractives pour pouvoir se développer en entreprise. 

Et comme ce public est jeune, mobile, et flexible, il est moins enclin à rester dans une situation qui n'est pas adapté à ses besoins et souhaits professionnels. Ainsi, nous pouvons considérer que les jeunes professionnels n'hésitent pas à changer leur cadre professionnel rapidement si ce dernier ne leur plait pas.

Cependant, il a aussi été remarqué durant cette étude que les jeunes professionnels, même s'ils ne se voient pas rester au même poste pendant 40 ans, ne rejettent pas l'idée de rester dans le même groupe voire la même entreprise si les tâches sont intéressantes et les opportunités de développement également.

La mobilité interne encore une fois est une manière qu'ils privilégient afin d'apporter des changements dans leur quotidien sans pour autant tout chambouler.

Ingrats, les Millennials?

Dans les idées reçues que nous avons rassemblées après nos lectures sur les Millennials, celle qui nous a sans doute le plus surpris est celle-ci: les jeunes professionnels seraient trop sûrs d'eux et n'accepteraient pas, contrairement à leurs aînés, de commencer "en bas de l'échelle". Pire! Ils seraient ingrats, fainéants... présomptueux!

Dans cette vidéo qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux il y a deux ans, Simon Sinek nous explique pourquoi les Millennials présentent ces traits de caractère: 

Extrait de l'émission Inside Quest durant laquelle Simon Sinek (conférencier et auteur britannique) dresse un portrait (peu) flatteur de la génération Millennials.

 

Notre première réaction lors de la découverte de ces vidéos, articles, études sur la génération Millennials a été "comme une sensation de déjà-vu": ne serions-nous pas en train de décrire la jeunesse, tout simplement?

Les fossés entre les générations sont parfois plus grands qu'il n'y parait et il est facile de dresser le portrait des nouveaux arrivants sur le marché du travail en des termes peu flatteurs.

Chez Academic Work, nous ne pensons pas que ce soit un défaut de déborder d'énergie et de vouloir montrer ce que l'on vaut. Au contraire, nous valorisons l'ambition et l'énergie que les jeunes professionnels apportent sur le marché du travail.

Ces descriptions seraient donc selon nous à prendre avec des pincettes, tant la population de jeunes professionnels est vaste et les profils différents.

Les consultants Academic Work recrutés à la fin de leur mission par nos clients satisfaits sont bien loins des Millennials décrits dans la vidéo de Simon Sinek. Attention aux généralités!

Conclusion

La génération des Millennials représente une grande partie de la population suisse (plus d'un quart!) et est pour la plupart aux portes d'entrée de leur vie professionnelle.

Leur potentiel est énorme car cette cible a pour la plupart fait des études ou une formation qu'elle souhaite mettre en application le plus rapidement possible sur le marché du travail. Enthousiastes, curieux et compétents, ils apprennent rapidement et apportent de nouvelles connaissances à leur équipe. Leur ambition génère une forte volonté de bien faire et une grande implication.

Comme pour toute catégories socio-professionnelle, le marketing et les médias souhaitent décrire celle-ci comme homogène et caractéristique, alors que les nuances en son sein sont bien plus subtiles qu'il n'y parait de prime abord.

Nous vous invitons à parcourir notre étude YPAI afin de prendre connaissance de ce que les jeunes professionnels suisses romands souhaitent découvrir et acquérir de leurs expériences en entreprise. En les connaissant mieux, nous pourrons développer nos facteurs de motivation et optimiser le niveau d'engagement de nos collaborateurs de demain. 

En savoir plus sur le YPAI

Le YPAI (Young Professionnal Attraction Index) est une étude qui sortira ce jeudi 4 octobre. Elle a été réalisée par notre équipe, en collaboration avec le cabinet d'études M.I.S Trend, afin de garantir des méthodes d'analyse des données reccueillies.

Nous avons étudié les réponses de jeunes professionnels suisses romands à propos de plusieurs sujets ayant trait à l'attractivité des entreprises, les possibilités de développement et les facteurs de motivation.

Nous avons également recontré certains d'entre eux lors de panels organisés à Genève afin d'approfondir certains points et obtenir des retours encore plus qualitatifs. 

Vous souhaitez mettre de côté une copie du YPAI afin de le recevoir dans votre boite mail le 4 octobre au soir? N'hésitez pas à nous le faire savoir en nous écrivant ici:

Tip a friend

En remplissant ces champs vous acceptez de nous transférer vos données personnelles afin que nous puissions communiquer avec vous à travers des envois et invitations ciblés. Pour plus d'information sur l'utilisation de vos données, merci de prendre connaissance de notre politique de confidentialité