12 leçons pour développer ses compétences managériales (focus startups)

mai 2018 Carrière

Bild

Être un bon manager, inné ou acquis? Il est souvent plus facile pour certaines personnes d’encadrer une équipe, cependant les compétences managériales se travaillent et se perfectionnent.

Dans les grandes lignes, vous avez une idée de ce à quoi ça ressemble, un bon manager, et d’ailleurs, les formations et les articles ne manquent pas sur le sujet!

Au fil de nos expériences dans le recrutement chez Academic Work, nous avons rassemblé ce qui nous est apparu comme les 12 leçons majeures et communes aux managers des équipes qui excellent. Tour d’horizon.

Temps de lecture: 4 min.

 #1 DEVELOPPEZ VOTRE INTELLIGENCE EMOTIONNELLE

L’intelligence émotionnelle, c’est la capacité à comprendre ses propres émotions ainsi que celles des autres, et de composer son quotidien autour d’elles.

Votre collègue est d’une humeur de chien et coupe court à chaque fois que vous lui adressez la parole, pourtant vous êtes à même de concevoir que ce n’est pas à cause de vous mais plutôt d’un événement ayant trait à sa vie privée qui le tourmente en ce moment. Vous lui proposez de prendre une pause et d’en parler autour d’un café plutôt que de laisser un froid s’installer entre vous sans raisons.

L’intelligence émotionnelle c’est ça, et c’est une compétence à déployer tous les jours quand on vise à être un bon manager.

Votre capacité d’observation et de mesure quant aux émotions communiquées par les membres de votre équipe vous sera d’une aide précieuse dans la gestion du quotidien mais aussi dans l’agencement de vos projets: qui sur ce projet demandant beaucoup de diplomatie, qui sur celui-ci qui demande plus d’abrasivité?

De plus, il faut savoir que l’intelligence émotionnelle est directement liée à la performance.

En effet, adopter la bonne fréquence émotionnelle, c’est-à-dire contrôler ses émotions pour inspirer la confiance ou la créativité, tout en réfrénant l’expression de ses craintes, insufflera une bonne énergie et une envie d’avancer pour l’équipe toute entière. Ici, il est essentiel de noter qu’une bonne estime de soi permettra une meilleure capacité d’influence, surtout s’il s’agit de communiquer la confiance. Les aptitudes à rester ouvert d’esprit et se détendre seront également des atouts clés car elles sont les bases mêmes de l’intelligence émotionnelle sur laquelle construire le message.

 

#2 CHACUN DES MEMBRES DE VOTRE EQUIPE COMPTE ...

… même ceux qui ne partagent pas forcément vos points de vue, vos centres d’intérêts ou votre façon de communiquer.

Votre position de manager inclut un rôle de médiateur qui ne fait pas de place à la partialité. Même si cela vous coûte émotionnellement, chaque employé doit sentir qu’il a le même niveau d’importance à vos yeux et qu’il peut se sentir confiant pour évoluer librement auprès de vous.

Portez une attention toute particulière à ce que vous dites lors des pauses informelles avec les collègues avec lesquelles vous vous entendez le mieux: il ne faudrait pas inspirer un esprit de favoritisme. Au contraire, privilégiez les points équipe spontanés où vous incluez tout le monde afin de faire descendre l’information de manière égalitaire.

C’est par une vigilance au quotidien que vous déjouerez ainsi une tendance naturelle au favoritisme et que vous garantirez pour chacun une liberté d’être lui-même, naturellement.

#3 FAITES CIRCULER L'ENERGIE

Même si ce point vous parait ronronnant, ne partez pas tout de suite! En tant que manager, c’est vous et vous seul qui avez une connaissance précise des postes de chacun des membres de votre équipe, mais aussi de leurs savoirs-êtres (leurs « soft skills »).

Cette position de choix, un peu comme sur un promontoire, vous permet d’avoir une vue d’ensemble sur la façon dont les personnes interagissent entre elles.

Observer ces dynamiques est une grande partie de votre rôle. Faites donc de la place dans votre tête et votre agenda pour estimer, jauger, prendre note de ces dynamiques, et en conséquence encourager celles qui seront productrices d’idées, ou désamorcer à temps celles qui créeraient des situations conflictuelles. Sur le long terme, ce travail d’anticipation vous fera gagner du temps, de l’énergie et de l’estime pour votre travail. 

#4 DEFINISSEZ LES REGLES DU JEU AVEC VOTRE EQUIPE ...

Votre équipe a besoin de savoir où elle va, pourquoi, et surtout quel va être le rôle de chacun de ses membres tout au long d’un projet. Il est primordial en tant que manager de fixer des objectifs précis pour chaque collaborateur, et d’organiser un suivi au cours duquel vous serez disponible pour donner votre aval, vos conseils, ou votre veto.

Comme vu plus haut, votre intelligence émotionnelle vous permettra de définir qui a le plus besoin de suivi ou d’autonomie et d’adapter votre rôle en fonction. Ce type d’accompagnement est fortement apprécié des employés qui ne se sentiront plus jamais seuls à bord. Enfin, ce travail fera l’objet pour vous d’un gain de temps incroyable lors de la mesure de la performance de vos collaborateurs.

#5 … ET APPLIQUEZ-LES A VOUS-MEME!

Personne ne souhaite entendre un jour « Faites ce que je dis, pas ce que je fais! » à son égard. Un bon leader est une personne qui aligne ce qu’elle pense, avec ce qu’elle dit … et ce qu’elle fait!

Non seulement vous vous sentirez bien mieux dans vos baskets et dans votre rôle, mais vous inspirerez vos collaborateurs des valeurs de confiance, de droiture, tout simplement en appliquant au quotidien ce que vous prêchez en « Monday meeting ».

Un exemple concret: si vous promouvez l’entraide comme valeur centrale pour votre équipe, n’hésitez pas lors des périodes de surcharge à retrousser vos manches et soulager les membres de l’équipe en question. De même, si vous promouvez un équilibre vie pro/vie privée comme garant du bien-être au travail, mettez un point d’honneur à ne pas envoyer d’e-mails le weekend ou après 19h … accordons nos violons! 

#6 DELEGUEZ DES QUE POSSIBLE ET FAITES CONFIANCE!

On ne le répètera jamais assez, déléguer quand vous le pouvez, c’est la clé d’un management de qualité. Pourquoi? De votre côté, vous libérez du temps pour travailler sur des sujets en ligne avec votre nouveau rôle (voir enseignement numéro 3, par exemple), mais aussi pour vous challenger sur des sujets qui vont vous permettre de vous développer.

Ensuite, déléguer, c’est faire confiance, et faire confiance, c’est montrer à votre équipe qu’elle est capable de faire, inventer, créer, et réaliser. Plus vos collaborateurs verront que vous leur faites confiance, plus ils se challengeront pour donner le meilleur d’eux-mêmes.

#7 PAS DE RECONNAISSANCE SANS SIGNES DE RECONNAISSANCE

Parfois nous avons l’impression de montrer ce que nous pensons, et qu’il n’est de fait pas nécessaire de se dire les choses, ou de montrer sa reconnaissance envers ses collaborateurs. C’est sans savoir que chaque personne fonctionne avec des grilles de compréhension et des langages qui leur sont propres et qui peuvent différer des nôtres.

En lien avec les points énoncés ci-dessus, observer la façon de communiquer des membres de votre équipe et choisir un moment régulier (une fois par semaine, une fois par mois …) pour transmettre sa reconnaissance par rapport à un projet par exemple, maintiendra la dynamique de vos collègues tout en leur montrant que vous repérez leurs évolutions & leurs progrès.

Ne perdez pas de vue que les compliments ne sont pas toujours suffisants. La reconnaissance se traduit aussi par des bonus, des avantages en nature ou des gestes concrets pour améliorer la vie de vos collaborateurs au quotidien.

#8 N’AYEZ QU'UNE PAROLE

Cet enseignement n’est pas particulièrement dirigé qu'aux managers, mais en tant que manager, vous y êtes particulièrement exposé: si vous dites quelque chose, il faut vous y tenir!

Gardez bien en tête que ce que vous dites et ce que vous faites est encore plus à nu aux yeux de vos collègues, et que vous pouvez être cité comme référence. Vous êtes l’exemple à suivre, ne devenez pas un contre-exemple dont tout le monde parle lors de la pause-café …

#9 FAITES DE LA PLACE POUR LE POTENTIEL

Vous comprendrez que c'est en effet un investissement à long terme: vos collaborateurs sont talentueux dans leur poste? Vous avez précisé lors des entretiens d’embauche que la formation continue est un avantage en nature dont vous êtes fier?

N’hésitez pas une seule seconde à former les membres de votre équipe pour qu’ils puissent non seulement développer leurs compétences et les mettre au service de l’équipe, mais également pour qu’ils puissent saisir les contours de leur potentiel.

Un collaborateur inspiré et épanoui est un collaborateur efficace, et pour le manager un vivier de ressources. Apprenez à identifier les compétences dont vous aurez besoin demain pour former vos employés ou recruter les bonnes personnes aujourd'hui!

#10 RESTEZ PRAGMATIQUE

Bien sûr, si vous êtes manager, vous êtes capable de développer une certaine intelligence émotionnelle et un certain charisme. Vous savez utiliser les bons mots au bon moment pour insuffler de la motivation et de l’énergie au sein de vos équipes.

En plus de tout cela, n’oubliez pas de rester bien ancré dans la réalité de votre entreprise et de renforcer vos propos par des arguments pragmatiques. Certains interlocuteurs sont plus sensibles aux données concrètes qu’aux échanges d’idées conceptuelles.

De plus, il est parfois plus à propos de rentrer « dans le vif du sujet » et donc d’utiliser des données tangibles (lors d'une négociation de salaire, d'une révision des compétences, de la définition des objectifs etc.).

#11 GARDEZ L'HUMILITE DE VOS PREMIERES EXPERIENCES

Ce n’est pas parce que l’on est manager que l’on ne peut pas se tromper. Et si tel est le cas, il est toujours bon de s’en rendre compte rapidement et d’agir exactement comme vous l’auriez fait avant de prendre votre poste d’encadrant.

Concrètement, cela se traduit par une capacité à savoir se remettre en question et une volonté de s’améliorer de façon continue. L’humilité a comme avantage de laisser la place à l’essai, l’erreur et le changement d'avis, sans entraves, et montrer à votre équipe que vous n’êtes pas une machine, tout simplement.

#12 LAISSEZ RETOMBER LA PRESSION

En tant que manager, vous prenez votre rôle très à cœur, et c’est tout à votre honneur. Seulement, comme vous n’êtes pas parfait, notre dernier conseil sera de ne pas fixer la barre trop haute, afin de ne pas vous épuiser ou décourager votre équipe.

Vous ferez des erreurs, vous apprendrez et vous vous améliorerez, et plus vous le ferez, plus vos équipes apprécieront votre éthique de travail et votre énergie.

Un beau cadeau que vous pourriez vous faire, ainsi qu'à votre équipe, serait parfois de prendre le temps, juste 5 min, pour souffler un peu, regarder autour de vous et mesurer le chemin parcouru.

 

Par Marine

Tip a friend

Contactez-nous!