L'innovation en période de crise
Re:work

"Ce new normal est propice à la créativité et à l'évolution des business models" - [Interview Carolin Solskär]

Temps de lecture : 3 mins. Have a nice reading!

Publié le : 17 juin 2020

Il y a les périodes de crises, où nous devons trouver des solutions sur le tas et prendre des décisions rapidement. Et puis il y a l'après : le post-Covid, la reprise, le new normal. Dans ce nouveau contexte, l'activité peut se retrouver diminuée et affaiblie et le quotidien parsemé de nouvelles contraintes. Cependant, l'histoire a déjà montré que ces périodes de transition sont aussi celles qui voient apparaître le plus de nouvelles technologies, services et idées. Pour en parler et aborder le sujet de business transformation, nous avons posé quelques questions à Carolin Solskär, élue IT Woman of the Year en 2019 et Community Manager de l'entreprise de cyber security Detectify.

De quoi parle-t-on quand on aborde le sujet de business transformation ?

Assez simplement, je dirais que c'est la manière dont une entreprise va s'adapter à une nouvelle situation. Les entreprises qui excellent sur le long terme sont celles qui continuent de se réinventer et de s'adapter aux évolutions de leur marché. Or, l'innovation et la transformation sont malheureusement trop souvent perçues comme des process isolés, voire des départements spécifiques. Alors que je pense que ces notions devraient intégrer l'ensemble d'une entreprise et faire partie de leur culture. Bien sûr, il n'est pas question de faire évoluer des process qui vont venir interférer avec l'ADN pur de l'entreprise. C'est pourquoi il est fondamental de bien cerner le cœur de son activité. Et surprise ! C'est généralement là que certaines (de nombreuses) entreprises ont du mal à répondre à cette question : quel est votre core business ? qu'est-il devenu avec les évolutions environnantes ?

"L'innovation et la transformation sont malheureusement trop souvent perçues comme des process isolés, voire des départements spécifiques."

Pour que ces évolutions aient lieu, quels sont les prérequis ?

Le plus important est de définir l'objectif long terme de cette transformation. "Devoir innover" pour innover, "Devoir transformer" pour se transformer n'ont aucun sens, et vous feront perdre du temps et de l'argent. J'ai l'impression que cette erreur est assez courante.

Carolin Solskär

Carolin Solskär travaille pour la société Detectify, une entreprise spécialisée dans la cyber sécurité. Entre autres, elle a créé "Unipreneurs", une association mettant en relation les étudiants de différentes écoles souhaitant lancer leurs entreprises, ainsi que "Create Squared", le plus grand hackathon étudiant de Suède. En 2019, elle a été nommée IT Woman of the Year, et si vous parlez suédois, sachez qu'elle est également l'hôte du podcast The Solskar and Mobaraki Show, traitant des innovations dans la tech et la construction.

Est-ce que les crises comme celle que nous traversons actuellement peuvent affecter la capacité et la volonté des entreprises à se transformer ? Ou au contraire... est-ce le meilleur terreau pour les innovations disruptives ?

C'est un très bon environnement pour l'innovation et la transformation en effet ! Et je n'ai pas besoin de revenir beaucoup en arrière pour vous trouver un exemple : après la crise de 2008, nous avons vu de nombreuses entreprises se créer ou évoluer pour devenir des super-brands aujourd'hui. AirBnb en est un exemple : avant la crise financière, peu de gens étaient prêts à ouvrir leur appartement ou maison à des étrangers. Et puis les considérations ont changé face aux difficultés financières, et AirBnb (fondé en août 2008) en a beaucoup bénéficié. Uber est un autre exemple. Ma question pour 2020 est donc... qui va ressortir gagnant de la crise actuelle ? Je pense que de nombreuses business transformations sont à surveiller dans les secteurs les plus touchés par le Covid.

Pensez-vous que ces évolutions concernent plus particulièrement le secteur tertiaire ?

Oui. J'ai déjà vu de nombreuses nouvelles idées dans la restauration et l'hôtellerie. Et cela ne me surprend pas : si personne ne se rend dans votre restaurant, que pouvez-faire ? Certains se sont mis à livrer des repas "presque prêts" directement chez vous : certaines étapes sont déjà préparées, comme les sauces et les marinades, d'autre ne le sont pas, comme la découpe des légumes. Pour le consommateur, le concept est fort : vous avez à votre disposition de très bons produits, que vous préparez vous-mêmes. Je trouve que c'est un super concept. En ce qui concerne les hôtels, nous en avons vu certains se transformer en bureaux durant la journée - pour ceux qui préfèrent travailler à l'hôtel que chez eux. Moins de nuisances et moins de risques de contamination.

Quelles sont vos recommandations pour amorcer une transformation dans un tel contexte ?

Tout d'abord, ne pas paniquer à cause de ce dit contexte, même si je mesure que cela est plus facile à dire qu'à faire ! Ce qui est certain est que la pensée court terme trouvera rapidement ses limites. Par exemple, de nombreuses entreprises ont vendu des bons ces dernières semaines pour qu'ils soient utilisés plus tard (je pense notamment aux hôtels, coiffeurs, restaurants etc.). Cela est plausible, mais aura de lourdes conséquences d'ici 3, 6, 9 mois lorsque tout ce travail non-payé devra être réalisé. Je ne dis pas que cela n'est pas nécessaire pour la survie de ces entreprises, mais je pense que pour la plupart, cela ne fait que repousser les effets de la crise.

Afin de se projeter sur le moyen voire long terme, je ne cesse de mettre en avant l'importance de la collaboration et de la sérendipité.

Afin de se projeter sur le moyen voire long terme, je ne cesse de mettre en avant l'importance de la collaboration et de la sérendipité. Comment travaillent mes collègues ? Les autres départements de l'entreprises ? Les autres secteurs de l'industrie ? Qu'ont-ils mis en place et comment pouvons-nous nous en inspirer ? Est-ce que leurs idées et approches sont adaptables à ma société ? Ouvrir ses perspectives sur ce qui est en train de se passer, pas seulement au niveau de l'entreprise, mais au niveau du marché dans son ensemble. Ensuite, j'attache énormément d'importance à la collaboration entre pairs et à ce qui peut en ressortir, de façon tout à fait spontané. Ce n'est pas le moment de se la jouer solo, bien au contraire.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur ces sujets, nous vous conseillons :

💡 L'interview de Clayton Christensen, sur l'innovation disruptive.

📊 Le dossier Innosight, rassemblant les meilleurs business transformations de ces dernières années.

📺 Une des dernières vidéos de Simon Sinek, These are not unprecedented times.

💻 L'histoire d'AWS, Amazon Web Services, mérite le détour. Initialement infrastructure de l'entreprise mère, AWS est aujourd'hui une branche à part entière, contribuant à hauteur de 13,5% des ventes totales du groupe.